Mon enfant va-t-il passer une bonne rentrée scolaire ?

Mon enfant va-t-il passer une bonne rentrée scolaire ?

Ça y est, le jour tant redouté est arrivé : votre petit dernier rentre à l’école pour la première fois ! La question est sur toutes les lèvres maternelles comme paternelles : va-t-il passer une bonne rentrée scolaire ? Une appréhension de la séparation qui peut se poser aussi bien pour lui… que pour vous.


1. Préparez le en douceur à la rentrée 


En été, on a tendance à dire au revoir au temps qui passe et à savourer les journées qui découlent selon nos envies. A l’approche de la rentrée, il est essentiel que vous donniez à votre enfant un rythme adapté à ce qu’il vivra dès ces premiers jours à la maternelle, notamment en termes de sommeil. 

Un enfant en bas âge à généralement besoin de 11 à 13h de sommeil. Pensez donc à le faire se coucher plus tôt une semaine avant et n’oubliez pas les siestes.

De même pour l’alimentation qui doit être saine et variée, même s’il râle encore pour manger des légumes - afin qu’il fasse le plein d’énergie pour aborder sereinement ses premiers jours et qu’il passe une bonne rentrée scolaire. Ayez des horaires similaires à ceux de la cantine scolaire afin qu’il ait pris au plus tôt les bonnes habitudes.

Ces aspects peuvent paraître stricts mais le temps constitue des repères essentiels à l’épanouissement de votre enfant.

Bien sûr, ça ne suffit pas !


2. Donnez-lui envie d'aller à l'école


Achetez-lui de belles affaires : amenez-le avec vous acheter quelques accessoires pour son entrée en maternelle et valorisez-le : c’est désormais « un grand » ! Trousse, chaussons, cartable… cette préparation positive lui permet d’appréhender avec enthousiasme la rentrée !

Echangez avec lui pour lui expliquer comment ça va se passer et évoquez tous les aspects positifs : il va pouvoir se faire des copains, apprendre des choses qu’il pourra raconter en revenant à la maison, etc.

S’il n’a pas été en crèche ou en nourrice auparavant, sécurisez-le à propos de la collectivité qui est nouveau pour lui. Dites-lui que tel enfant de son âge va peut-être être dans la même école, s’il a un copain ou une copine c’est encore mieux. 

Soyez attentifs à ses éventuelles peurs sans pour autant transférer sur lui vos propres angoisses. S’il est bien dans sa peau, ce sont peut-être des questions qu’il ne se posera même pas !


3. Faites confiance au maître ou à la maîtresse


Qu’est-ce qu’il est difficile de se séparer de son petit dernier. Même si ses frères ou sœurs sont passés avant lui, ce moment est toujours plus ou moins délicat. 

On a envie de protéger son enfant. Or, c’est le moment de le confier à quelqu’un d’autre : le maître ou la maîtresse.

Ces derniers ont été formés et ont passé des concours pour savoir gérer ces petites classes. Ils ont suivi des cours de psychologie de l’enfant entre autres et ont aiguisé leurs programmes pour que votre enfant s’épanouisse dans sa classe. 

Il n’agira pas comme vous, mais ce n’est justement pas son rôle, qui est d’apprendre à votre enfant à être autonome, en douceur.

 Certains profs des écoles passionnés écrivent même des blogs dans lesquels ils partagent leur expérience ou leur programme pour que votre enfant soit rassuré, bien dans ses baskets et appréhende l’école positivement !

bonne rentrée scolaire


4. Vos appréhensions ne sont pas forcément celles de votre enfant

Que ce soit un souvenir que vous ayez eu enfant de l’école et de la maternelle ou une angoisse que vous ressentez en tant que parents, gardez à l’esprit qu’ils n’appartiennent qu’à vous. Et que votre appréhension n’est peut-être pas celle de votre enfant ! 

Vous seriez même peut-être vexé par son apparent détachement et qu’il reviendra très satisfait d’avoir passé une bonne rentrée scolaire.

 Par contre, ce dernier peut tout à fait comprendre que cette rentrée vous affecte et en être peiné. C’est pourquoi il est essentiel de communiquer avec votre bambin, en toute simplicité, pour expliquer ses émotions et connaître les siennes.

Gardez à l’esprit que chaque enfant en maternelle a son propre rythme et que les maître.sse.s y veillent. 

Certains seront plus à même de se socialiser car ils auront été en crèche auparavant tandis que d’autres, plus timides, commenceront à communiquer beaucoup plus tardivement dans l’année. Les enfants nés à la fin de l’année peuvent par exemple être plus lents à parler.

 Quand il sera prêt, il parlera et se fera plus facilement des amis ! Rien ne presse en maternelle.

 
5. Familiarisez-le avec son nouvel environnement

 Le premier jour, venez bien à l’heure, prenez le temps le matin. Pas besoin de stress pour ce premier jour si important !

Si vous le pouvez, accompagnez-le à deux, pour que ce moment revêt un aspect solennel : il devient un grand garçon ou une grande fille et vous êtes fiers. 

Partez lorsqu’il est l’heure de l’école et expliquez-lui que vous vous en allez et que vous le recherchez tout à l’heure, qu’il va passer une bonne journée. 

Vous pouvez venir seul le rechercher, afin qu’il vous confie plus facilement sa journée, s’il le souhaite. Laissez-lui le temps ! Après tout, il devient autonome.

Le premier jour, faites le tour de la classe avec lui. Prenez le temps d’observer son environnement : tel endroit pour accrocher son manteau, ici c’est le coin des poupées, etc. et de parler avec lui de ses camarades de classe.



Dur dur d'être parent. On est soulagé de voir ses enfants aller à l'école et nous accorder une certaine liberté mais en même temps, qu'est-ce qu'il est difficile de le laisser devenir autonome...ce qui est pourtant la clef de son épanouissement ! 

Ne vous en faites pas, s'il est en maternelle, vous avez encore de longues années avant qu'il n'est besoin de vous que pour des problèmes administratifs ou pour laver son linge avant de revenir dans son appartement étudiant... s'il ne fait pas finalement appel à une femme de ménage pour ce genre de tâches ! 

Mais l'essentiel n'est-il pas que votre enfant - petit ou grand - soit épanoui ? Et vous aussi, bien entendu.

Publié par Kliner

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage