Le racisme à l'école : faut-il en parler avec mon enfant ?

Le racisme à l'école : faut-il en parler avec mon enfant ?

Que répondre à sa petite fille frustrée de ne pas avoir de longs cheveux lisses comme la plupart de ses camarades de classe ? Comment éviter que son jeune enfant en exclue d’autres par certaines questions ? Il n’y a pas de secrets : plus les parents communiquent avec leurs enfants, et plus ces derniers sont aptes à aborder sereinement les relations sociales et la vie.


Exposer l’enfant aux diversités culturelles


Même si les diversités culturelles ne sont pas vraiment présentes sur votre lieu d’habitation, vous pouvez parcourir les pages d’un atlas avec votre enfant pour l’ouvrir au monde et aux différents pays et cultures qui le peuplent. Il en va de même avec les jouets ou les dessins animés avec lesquels l’enfant va se familiariser.


Parler des différences

Un enfant de 6 mois commence à différencier les personnes physiquement et selon leur couleur de peau. Dès 5 ans, l’enfant signale et remarque les différences et peut déjà émettre des préjugés raciaux.

Que vous soyez mal à l’aise avec le sujet ou que vous ayez peur d’effrayer votre enfant qui peut être victime de racisme, le silence n’est pas la solution. Il est essentiel d’en parler, et prévenir est préférable pour que l’enfant soit préparé.


Sensibiliser à la justice

Dès 5 ans, et d’autant plus à cet âge, l’enfant comprend la notion de justice. Expliquez-lui ce qu’est le racisme : chaque humain a le droit aux mêmes chances mais certaines personnes sont traitées différemment en raison de leur couleur de peau ou origine, ce qui est injuste. Vous pouvez comparer cette injustice avec d’autres inégalités dans le monde. Un enfant s’offusque assez spontanément des injustices.

Vous pouvez vous appuyer sur des livres ou des émissions, que ce soit pour dénoncer ou que ce soit pour familiariser à de nombreux modèles différents. Pour un enfant issu de la diversité, c’est l’occasion aussi de s’identifier à une princesse aux cheveux frisés par exemple, et d’avoir des modèles qui lui ressemblent.


Prévenir le racisme

Si votre enfant émet des remarques racistes, la façon la plus simple de lui faire comprendre immédiatement l’absurdité de son propos est de le confronter à l’empathie. Proposez-lui de se mettre un instant à la place de la personne contre laquelle il émet ses propos. Par exemple, vous pouvez lui dire : « ça te semblerait normal que tout le monde puisse jouer sauf les enfants aux yeux verts, comme les tiens ? »

On peut aussi sensibiliser l’enfant aux conséquences qu’amène de telles pensées en parlant du racisme dans l’histoire ou même dans l’actualité, si celle-ci n’est pas trop violente. Un enfant de 4 ou 5 ans comprend très bien si on lui explique la ségrégation des Noirs aux États-Unis en narrant l’histoire de Rosa Parks ou encore le régime de l’apartheid en Afrique du Sud à partir de l’histoire de Nelson Mandela.

A l’inverse, si votre enfant est victime de racisme, montrez-vous à l’écoute de ces émotions et aidez-le à en parler et à acceptez d’éprouver de telles émotions comme la peine, la colère ou encore l’humiliation. N’hésitez pas, vous aussi, à partager vos émotions pour qu’il se sente protégé et défendu.

le racisme à l'école

Exposez-lui vos actions pour qu’ils comprennent que l’injustice ne doit pas en rester là et qu’on va tout faire pour y remédier, tel qu’aller parler à l’enseignante ou l’éducatrice, échanger avec l’ami pour expliquer l’émotion ressentie à la suite de sa parole/geste.
N’hésitez pas non plus à lui parler de toutes les manifestations qui existent dans le monde pour lutter contre cette injustice afin qu’il ne se sente pas seul mais plus fort.

Cette démarche est essentielle pour la construction de l’enfant dans sa confiance en soi et son affirmation, qu’il ne se sente pas seulement victime mais aussi acteur de ce genre de situation.

 
Montrer l’exemple

L’enfant grandit en imitant ses parents et sa famille est le milieu dont il s’imprègne pour se construire et grandir en autonomie. Ainsi, l’exemple que les parents transmettent, par les paroles et par les actes, est primordial.

 Chacun peut inconsciemment avoir intégré des préjugés, car la société et chacun évoluent dans le temps, tout comme les mentalités. Il est essentiel de prendre conscience de ces stéréotypes pour les éliminer et d’agir toujours dans le sens du respect et de la dignité de chacun.


L’école est un milieu dans lequel l’enfant grandit en autonomie et vous pouvez craindre qu’il soit victime de racisme, ou acteur, ou même spectateur. Si les éducateurs veillent à lutter contre ces actes, le parent a aussi son rôle à jouer en dehors de l’école pour faire accepter la différence et inculquer les valeurs nécessaires à l'épanouissement de l'enfant dans son apprentissage de la vie sociale.

Publié par Kliner

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage