Danger : Ne pas faire le ménage par temps de Covid-19 peut vous coûter cher

Danger : Ne pas faire le ménage par temps de Covid-19 peut vous coûter cher

Hors contexte de crise sanitaire, d'aucuns se demandaient encore à quoi bon faire le ménage ?!

Depuis la situation actuelle liée au Covid-19, l’hygiène et la propreté se sont rappelés à nous comme des piliers du bon fonctionnement de notre société.

Si faire le ménage n'est pas le remède miracle contre le Covid-19, l'activité a le mérite de vous en protéger bien plus que vous ne croyez. Et pas que...

Voici 4 raisons essentielles pour lesquelles vous ne devriez jamais vous passer de faire le ménage... Valable par tous temps, et encore plus par temps de crise sanitaire.


1. Bien faire le ménage réduit vos risques de contracter le Covid-19 à domicile

Les règles sanitaires nous le rappellent, l’hygiène personnelle est essentielle et certaines pratiques sont à respecter, telles que se laver les mains, tousser et éternuer dans son coude, ne pas se toucher le visage, etc. 

Le nettoyage domestique quotidien est tout aussi important pour éviter le maximum de risques.

En effet, les surfaces au sein de la maison doivent être nettoyées et désinfectées – surtout si elles sont fréquemment utilisées, comme la cuisine. Et pour cause, le virus peut s’y installer de quelques heures à plusieurs jours.

Mais connaissez-vous la différence entre le nettoyage et la désinfection ?

Selon l’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (IRSST),

  • « le nettoyage consiste à déloger les germes (bactéries, virus), la saleté et les impuretés des surfaces en utilisant de l’eau et du savon ou un nettoyant ménager courant. Le nettoyage ne permet pas de tuer les germes, mais le fait de les déloger en bonne partie des surfaces contribue à diminuer leur risque de propagation. »
  • « la désinfection implique le recours à des produits chimiques pour tuer les germes qui demeureraient sur les surfaces, ce qui réduit encore plus le risque de propagation. Comme les désinfectants sont moins performants en présence de salissures, il est conseillé, lorsque les surfaces sont souillées, de procéder à un nettoyage préalablement à la désinfection. »

C'est pourquoi il est important de faire le ménage régulièrement pour déjà déloger les germes, puis désinfecter de temps à autre afin de tuer les germes tenaces.


2. Le Covid n’a pas retiré la poussière de vos maisons. Et l'accumulation de poussière peut vous poser bien de dégâts.

La poussière, si légère et peu visible parfois, est pourtant présente partout dans nos maisons et peut avoir des conséquences désastreuses si elle s’accumule :

La poussière contient des particules en suspension dans l’air qu’on ingère toute la journée et qui se déposent sur notre peau. Cet amas de résidus provient de l’environnement extérieur (les chaussures par exemple) et intérieur (poils d’animaux, moisissures, et même des objets du quotidien comme le stylo ou le gel douche).

La poussière attire des insectes indésirables. Et la liste d'insectes indésirables est longue comme le bras, bien plus que celle des désirables (si elle existe). On y trouve par exemple :

  • Les punaises de lit, très préoccupant aujourd’hui en France car difficile à éradiquer et qui par ailleurs piquent la nuit, causant des démangeaisons et des allergies.
  • Les blattes et cafards qui se nourrissent de déchets alimentaires et se retrouvent dans les pièces chaudes.
  • Les mites, qui se multiplient dans la nourriture (pâtes, farine, biscuits..) ou dans les vêtements.
  • Les fourmis quand elles sont attirées par la nourriture et notamment le sucre.
  • Les charançons qui s’intéressent aux céréales.
  • Les acariens, dont vous ne pourrez jamais vous débarrasser car ils vivent dans la poussière, mais dont vous pouvez diminuer l’importance.


La poussière peut provoquer des maladies, parfois même qu’on pensait éradiquées telle que la gale qui engendre de folles démangeaisons liées à la présence de parasites sous la peau.

La poussière abîme nos appareils électroniques, de plus en plus nombreux chez nous, et les rend infonctionnels par encrassement s’ils ne sont pas nettoyés correctement. Imaginez un peu vos soirées sans écran… !

Poussière ménage cafards

Convaincu ?

Ne reste plus qu'à définir maintenant la bonne fréquence à laquelle faire le ménage !


3. Une maison bien rangée améliore la productivité

Le télétravail en temps de confinement rime avec l’absence de toute obligation sociale : pas d’invité à accueillir, on peut traîner en sous-vêtements et décider de ne pas ranger. Si notre côté résilient nous a amené à voir les côtés positifs du confinement, attention à ce qu’ils ne nous fassent pas défaut !

Nous avons vu que le ménage est une question de santé physique, certes, mais aussi de santé mentale. Lorsqu’on travaille chez soi, avoir un environnement propre, frais et rangé permet de libérer l’esprit et de mieux se détendre une fois le travail à la maison terminé.

Il n’est pas toujours aisé de savoir comment s’organiser pour le ménage quand on travaille. Plus on reste dans la maison, plus on sème la pagaille, plus on doit ranger, plus on passe de temps à rechercher l’élément manquant…

Ne dit-on pas que le temps, c’est de l’argent ?

Et si toutes ces heures qu’on croyait gagnées se terminaient en une improductivité nuisant grandement à votre travail ?

Comment faire le ménage, comment procéder pour que cela devienne une habitude simple à prendre ? Il est temps de vous intéresser aux routines ménage qui fonctionnent aussi bien quand on travaille de la maison que quand on part au boulot.


4. Un "accident" de télétravail peut vous coûter une carrière

Outre les risques de santé physique qu’on encourt en ne faisant pas le ménage (à moins qu’on apprécie avoir des blattes comme colocataires) ; et les risques de santé mentale (le bien-être est un sujet sensible en cette période), le télétravail peut nuire à votre réputation si vous n’y prêtez pas un peu attention.

Si le ridicule ne tue pas et que vous avez déjà dû vous régaler de certaines anecdotes liées à la visioconférence, on ne vous souhaite pas de vivre ces moments.

N’avez-vous pas déjà ressenti une gêne en vous demandant tout le long de la réunion si vous aviez assez bien cadré pour qu’on ne voit pas le slip qui traîne sur le canapé ? Ou entamé un épisode de paranoïa en imaginant votre boss fixer un point précis derrière vous ?

Relax ! Deux, trois bonnes habitudes de rangements et vous aurez envie d’inviter tous vos collègues en réunion, et plusieurs fois par jour.

Maintenant que nous savons que vous ne procrastinerez plus le ménage, on peut, avec soulagement, rire allègrement du comique de situation qu’a engendré le télétravail en confinement :


Faire le ménage n’a jamais tué quelqu’un. Ne pas faire le ménage, cependant… vous l’aurez compris : la poussière s’installe chez nous, avec son lot de parasites en tout genre, et il est urgent de protéger sa santé et celle de sa famille, surtout en ces temps de Covid.

Ne sous-estimez pas les dommages collatéraux du confinement sur la santé mentale : avoir un bon environnement de travail, aéré et qui ne risque pas d’engendrer des situations gênantes est essentiel en ces temps où on préfère garder son travail et ne pas courir après l’argent.

Faire le ménage est vital mais comporte son lot de contraintes, ajoutées à celles d’un quotidien déjà assez lourd. 

Pourquoi ne confieriez-vous pas cette tâche à un homme ou une femme de ménage

Des protocoles très stricts ont été établis pour que vous puissiez bénéficier d’une prestation de qualité en toute sécurité !

Publié par Marie Leyronnas

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage