Comment répondre à la question "Où vous voyez-vous dans 5 ans ?"

Comment répondre à la question "Où vous voyez-vous dans 5 ans ?"

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Quand cette question arrive dans un entretien d'embauche, c'est le moment où on tutoie souvent le folklorique.

"En tant que patron de cette boîte", "Je me vois à mon compte", "Aussi loin que vous me laisserez aller" ou mieux encore, "À votre place."

Il va sans dire qu'aucune de ces réponses n'est à donner en entretien. Et pour cause il faut le reconnaître, la question est assez piégeuse.

En effet, quand un recruteur vous demande 'Où vous voyez-vous dans cinq ans ?' il souhaite évaluer trois choses à travers votre réponse :

  • Votre capacité à projeter votre avenir professionnel
  • Votre niveau d'ambition
  • Vos possibilités d'évolution dans l'entreprise

Alors si vous envisagiez de répondre 'Pas au même poste'. Ou quelque chose du genre 'En train de saisir une meilleure opportunité ailleurs'... Il est temps d'effacer ses réponses éliminatoires de votre esprit. 

"Où vous voyez-vous dans 5 ans ?" Voici quelques astuces pour répondre à cette question efficacement.


Alors, comment bien répondre à la question "Où vous voyez-vous dans 5 ans ?"

entretien embauche où vous voyez vous dans 5 ans

La bonne pratique consiste à être honnête tout en trouvant le moyen de dire au recruteur ce qu'il souhaite entendre.

Donc en préparant votre entretien d'embauche, vous devez vous poser plusieurs questions.

Quelles sont vos ambitions de carrière à court terme ? À quel point de voir ces ambitions se concrétiser est important pour vous ? Le job pour lequel vous postulez est-il un tremplin vers l'étape d'après, ou est-il tout ce dont vous rêviez à court terme ?


Répondre à 'Où vous voyez-vous dans 5 ans' quand le job proposé suffirait à vous combler

Il n'y a pas de mal à avoir des ambitions plus tempérées. 

En effet, dans le monde du travail tout le monde à sa place. Aussi bien les carriéristes à tout prix, les ambitieux qui voient toujours plus grand, ou les épicuriens, qui mettent l'équilibre vie privée-vie professionnelle avant tout.

Si le job proposé est tout ce dont vous pouviez rêver, voici un exemple de réponse à donner à la question 'Où vous voyez-vous dans 5 ans ?' :

"Je serais déjà vraiment heureux(se) d'apporter toutes mes compétences à l'entreprise sur le poste de [Job pour lequel vous postulez] aussi longtemps que je m'y épanouirai. Je suis quelqu'un qui aime les résultats et souvent ça peut prendre du temps de prouver l'efficacité de son travail. Alors dans cinq ans j'espère être en position de justifier ce que j'aurai amené à l'entreprise. Et si c'est le cas je serai prêt(e) à évoluer au sein de l'entreprise en fonction des opportunités qui se présenteront."


Si le job auquel vous postulez n'est qu'un tremplin dans votre plan de carrière

L'enjeu est de montrer que vous avez l'ambition sans laisser penser que vous vous désintéresserez rapidement du poste qu'on vous propose.

Exemples de réponses : Voici l'une des bonnes façons de le formuler...

"Je suis vraiment enthousiaste quant à l'opportunité d'occuper le poste de [Job pour lequel vous postulez]. Dans 5 ans j'espère être perçu comme un véritable expert sur mon domaine et je suis certain que c'est quelque chose que je pourrai démontrer chez [Nom de l'entreprise]. En construisant ça je serai bien entendu ravi d'avoir plus de responsabilités au sein de l'entreprise. J'ai eu la chance d'observer quelques grands managers par le passé alors d'en devenir moi même un ce serait un bel accomplissement."

Et au cas où le job proposé n'est pas le job idéal au regard de votre plan de carrière ? Soyez honnête mais diplomate.

Il n'y a pas de mal à dire que vous ne savez pas ce que demain vous réserve et que vous avez pris l'habitude de vous concentrer sur l'année en cours. Et dans l'immédiat votre énergie est pour le job auquel vous postulez.


Gardez à l'esprit pourquoi le recruteur vous demande où vous vous projetez dans 5 ans

Lors d'un entretien si on vous demande où vous voyez dans 5 ans, ne voyez pas dans cette question un piège et rappelez-vous d'abord l'objectif visé derrière la question.

Pour commencer, le recruteur veut savoir si vos objectifs professionnels correspondent à l'emploi pour lequel vous passez l'entretien. Si les deux ne correspondent pas, votre interlocuteur pourrait douter de votre volonté à progresser au sein de la boite, voire même à rester suffisamment longtemps pour faire la différence, ce qui fait de vous un investissement risqué, de son point de vue.

"Beaucoup de managers posent cette question pour se sentir en sécurité", a déclaré Mike Manoske, coach de carrière et co-auteur du livre The Job Search Manifesto . "Généralement, ce qu'ils recherchent, c'est la stabilité."

Une telle prudence est justifiée. Le Bureau des statistiques de l'Emploi aux Etats-Unis a constaté que les employés restent en moyenne 4 ans sur un même poste. Pour les start-ups de la Tech, cette moyenne est encore plus basse. 

Or quand on sait à quel point ça coûte cher de trouver un talent, de l'embaucher puis de l'intégrer dans la culture de l'entreprise, il est normal que les recruteurs de l'entreprise dans laquelle vous postulez essaient d'être sûrs que les personnes qu'ils embauchent :

  • ont l'ambition d'exceller
  • ont un potentiel de croissance sur le long terme
  • ne cherchent pas juste un tremplin vers un nouvel emploi hors de l'entreprise

Les responsables du recrutement veulent savoir que le candidat conviendra à l'entreprise à court et à long terme, selon Roxy Phothirath-Burke, directrice du succès client chez Resident.

« Cherchent-ils à ce que ce rôle soit à long terme pour eux ? Ou essaient-ils vraiment de trouver un espace d'attente alors qu'ils sont encore à la recherche d'autre chose ? Nous voulons des candidats sérieux, nous voulons avoir un certain engagement du candidat dans le rôle qu'il occupe », a déclaré Phothirath-Burke à Built In. C'est pourquoi elle pose la question.

Les responsables du recrutement posent également cette question parce qu'ils essaient de découvrir comment les candidats se voient grandir, a ajouté Phothirath-Burke, et comment cette croissance peut ou non s'aligner sur la vision de l'entreprise.

Les choses changent rapidement dans le monde des start-ups. Vous ne savez jamais vraiment quel sera le prochain rôle pour quelqu'un – mais les recruteurs "veulent toujours qu'ils soient capables de travailler le plus dur possible dans le rôle pour lequel vous essayez de les embaucher en ce moment ".

Alors, si on vous demande là, maintenant, 'où vous voyez-vous dans 5 ans ?'

Savez-vous comment aborder la réponse ?!

À lire aussi :

👉 Mère, cadre & ambitieuse, comment réussir à tout concilier

👉 Comment négocier une promesse d'embauche pour un meilleur salaire

Publié par Kliner

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage