4 conseils pour rebondir après avoir été viré de son job !

4 conseils pour rebondir après avoir été viré de son job !

Pour un employé, psychologiquement parlant, il n'y a rien de pire que de se faire virer.

En effet, même si votre job ne vous satisfaisait plus et que d'y aller vous rendait triste, perdre son travail brutalement est souvent perçu comme un échec personnel.

Et à plus forte raison si vous n'avez pas vu le coup venir, se faire virer peut vous faire plonger dans un tourbillon d'émotions. L'embarras, la honte, la dévalorisation, l'apitoiement et au bout, la dépression.

Ce que nous sommes est intrinsèquement lié à ce que nous faisons. De fait, être privé de son activité principale peut être souvent traumatisant.

Si vous êtes dans ce cas, malgré la peine, vous avez le devoir de vous remobiliser pour tourner la page et œuvrer à vous construire une belle carrière. En effet, vous n'arriverez pas à convaincre un recruteur de votre valeur si vous même en avez perdu toute estime.

Voici les 7 choses à faire pour revenir dans le jeu après s'être fait virer.


1. Se faire virer ce n'est pas la fin du monde. Faites votre deuil !

Se retrouver brutalement au chômage s'accompagne de souffrances plus vicieuses qu'il n'y paraît.

La routine quotidienne qui était devenue une seconde nature, les échanges avec les collègues, et le sens que donnait votre job à votre quotidien. Tout cela disparu d'un coup. C'est un lourd fardeau à porter.

Un peu comme pour la perte d'un proche, il faut accuser le coup puis commencer à faire son deuil. En effet, il vous sera difficile d'être efficace dans la recherche d'un nouveau job si vous trainez encore votre peine depuis vous être fait virer. Pour cause, l'amertume, la colère et la rancoeur sont de mauvaises conseillères.

Alors, si vous vous demandiez quand est ce que vous pourriez prendre un peu de temps pour vous ? Sachez que le moment est venu.

Prenez le temps de ne rien faire. Profitez-en pour pleurer, crier, vider vos émotions négatives d'une façon ou d'une autre. Il faut que ça sorte. Vous avez le droit d'incarner l'antithèse de la productivité.

Toutefois cela ne peut durer qu'un temps. Le temps de transformer votre misère en source d'énergie positive, indispensable pour aller vous refaire une place au coeur de la société.


2. Ne comparez pas votre vie à celle des autres

Chaque parcours est unique. Et quels que soient les bas que vous traversez en ce moment, ils ne peuvent préjuger des hauts qui vous attendent plus loin.

Pourtant quand on broie du noir, il est facile de se laisser aller à comparer sa vie (ou du moins un moment dans sa vie où on est au plus bas) à celle de personnes de son entourage. Si en plus vous êtes exposé aux réseaux sociaux, et consommez en longueur de journée le e-bonheur de vos relations, cela peut être désastreux.

Laissez Facebook and co de côté pour un temps. Ne vous laissez pas distraire par ce que d'autres font de leur vie. Concentrez-vous uniquement sur vous.

En effet, après s'être fait virer, la seule personne à observer c'est le vous d'avant. Celle-là qui était nourrie par des rêves d'enfant et portée par une envie de réussir, fort des connaissances acquises au fil d'un parcours riche, quel qu'il fût.


3. Voyez le fait de se faire virer comme une opportunité

Et si vous transformiez votre licenciement en une formidable opportunité ?

Lisez autant de récits sur les personnes qui se sont faites virer et qui ont rebondi plus fort de cette situation. Ou simplement des papiers qui traitent du pouvoir de la pensée positive, des conditions de réussite de tout projet, ou encore des façons de se faire de l'argent en dormant.

Vous comprendrez que se faire virer n'est pas un discrédit jeter sur vos compétences. Pas plus que ça ne signifie la fin de votre carrière.

Au contraire, cela peut marquer le début d'une quête vers un épanouissement plus durable. Serait-ce l'occasion de trouver le métier pour lequel vous êtes réellement fait ? De redécouvrir vos passions ?

Le chômage peut être une expérience particulièrement excitante, selon comment on décide de voir les choses.


4. Analysez sincèrement les raisons de votre licenciement

Si vous vous êtes fait virer pour manque de résultat ou sous-performance (même si cela n'a pas été clairement stipulé par votre employeur), cela signifie que vous devez identifier le travail à faire sur vous avant d'embrasser un nouveau job.

En effet, le pire scénario serait de voyager de job en job avec vos défauts, mais aussi d'un licenciement à un autre. À moyen terme c'est désastreux pour la confiance en soi.

C'est pourquoi il est indispensable de comprendre les causes de votre premier licenciement. Savoir pourquoi on s'est réellement fait virer c'est le premier pas vers une carrière plus stable. Le deuxième pas, c'est de travailler sur vos points faibles. Et diverses solutions sont envisageables pour vous y aider.

Suivez des formations professionnelles sur la performance au travail, lisez des livres sur le travail en équipe. Vous avez aussi des podcasts, des conseils de mentors, qui peuvent vous donner des clés pour avancer dans votre carrière.


Se faire virer est un moment charnière dans une vie. Cette situation peut conduire à la dépression. Ou faire naître le meilleur, au travers d'une remise en question qui éclaire le chemin vers une carrière plus prospère.

La seule personne qui peut décider de ce qu'il adviendra, c'est vous !


À lire aussi :

👉 5 facteurs qui conditionnent la réussite de tout projet

Publié par Kliner

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage