3 défis liés aux prestations de ménage à domicile dans un contexte de Covid-19

3 défis liés aux prestations de ménage à domicile dans un contexte de Covid-19

La pandémie du Covid-19 a engendré de nombreux changements. Pour les aides ménagères, l'un des plus importants concerne la façon de s'équiper pour effectuer une prestation de ménage.

Alors que le virus s'installe dans nos sociétés telle une nouvelle norme, l'un des enjeux est de retrouver confiance et sérénité chez les clients comme chez les hommes et femmes de ménage afin que l'entretien du domicile, qui doit être une priorité constante, puisse continuer à se faire en toute sécurité.

Nous avons identifié 3 défis que rencontre l'industrie du ménage face aux mutations sociétales que le monde connait en ce moment.


1. Le changement des habitudes de vie

Le télétravail a le vent en poupe. 

En France l'éclosion de la crise sanitaire s'est traduite par plus de télétravailleurs (jusqu'à 41% des salariés au pic de la crise) et aussi plus de jours télétravaillés (passant de 1,6 avant la crise à en moyenne 3,6 jours par semaine).

Cette évolution, combinée à la restriction des activités détente les soirs et week-ends, signifie beaucoup plus de temps passé à l'intérieur du domicile, soit moins de temps disponible pour confier l'entretien de celui-ci à une aide ménagère, en son absence.

En effet, les clients préfèrent généralement que les prestations de ménage se fassent lorsqu'ils ne sont pas présents. Ils évitent ainsi d'être perturbés par le bruit, par les va-et-vient de l'aide ménagère, tout comme par les odeurs de produits ou déchets ménagers. 

Même si on a observé récemment un "retour à la normale" avec 31% des salariés en télétravail en décembre 2020 (ils étaient 30% en décembre 2019, avant la crise du Covid-19), le défi est de rendre les prestations de ménage possibles par tout temps, même avec la présence des familles à domicile, sans qu'elles ne se sentent perturbées.

Pour y arriver, il faudra sans doute que l'industrie du nettoyage fasse sa révolution sur 3 axes :

i. L'utilisation d'appareils électro-ménagers plus silencieux

ii. L'usage systématique de produits ménagers naturels

iii. La formation des aides ménagères pour un travail plus efficace tout en silence


2. La peur d'être exposé au Covid-19 au cours d'une prestation de ménage

Ouvrir ce qu'on a de plus intime - le chez soi - à un homme ou une femme de ménage peut être stressant. Et ça peut l'être encore plus par temps de Covid-19, à l'idée que cette personne venant de l'extérieur puisse ramener le virus dans son domicile.

Le stress est tout aussi présent chez les aides ménagères, qui ne savent jamais ce qu'elles vont trouver derrière chaque porte de client qu'elles poussent : un client difficile, méprisant ? un niveau de saleté record ? une situation dangereuse ?  et désormais, un cluster à Covid-19 ?

Seule la prévention permet de passer au delà de ces peurs.

Et en ce qui concerne le virus du Covid-19, qui dit prévention dit formation des aides ménagères à un protocole anti-Covid, qui prévoit entre autres un respect strict des gestes barrières.

Ce protocole anti-Covid mis en place chez Kliner tend à se normaliser chez toutes les entreprises de nettoyage, de telle sorte que les clients puissent faire appel à une femme de ménage sans crainte pour leur sécurité. Et inversement.


3. Garder les aides ménagères motivées

Depuis le début de la crise, les entreprises de nettoyage ont connu une perte moyenne de chiffre d'affaires d'environ 51% !

Si cette baisse touche de plein fouet les entreprises les plus établies, elle signifie pour les dizaines de milliers de petites entreprises et auto-entrepreneurs du ménage, un planning de travail de plus en plus vide.

Cette situation est d'autant plus critique que l'une des problématiques structurelles du métier d'aide ménagère a toujours été la difficulté à avoir un planning stable sur le long terme.

Dans ce contexte la motivation des aides ménagères est mise à rude épreuve, elles dont le métier a la particularité d'être à la fois précaire et essentiel. Comme bien d'autres malheureusement.

Chez Kliner, nous avons toujours considéré l'épanouissement des aides ménagères comme une condition sine qua none à la réussite des prestations de ménage. C'est pourquoi nous avons déployé toute une politique pour améliorer leurs conditions de travail.

L'amélioration des conditions de travail des aides ménagères est un enjeu majeur pour l'industrie. Peut-être aura t il fallu cette crise pour une prise de conscience générale.

Si celle-ci a réellement lieu, le défi sera de la faire perdurer le jour d'après, une fois le Covid-19 derrière nous.

Ce qui est certain c'est que chez Kliner, nous continuerons à prendre la parole pour faire entendre toutes ces aides ménagères qui font un travail d'exception, en silence.


À lire aussi :

👉 5 facteurs qui conditionnent la réussite de tout projet

Publié par Kliner

Trouver une aide ménagère qualifiée n’a jamais été aussi simple

Vous aimerez aussi…

Ménage de Qualité à la Demande

Développez votre activité de ménage